Structuration du territoire

L’un des premiers points d’étonnement frappant sur le territoire est la forte structuration de celui-ci par le relief et les entités topographiques. En effet, les principaux massifs du territoire apparaissent comme de véritables barrières naturelles et jouent assez nettement sur l’accessibilité. C’est le cas des Monts du Cantal qui compliquent les relations entre Saint-Flour et Aurillac. Le Massif de la Margeride est parfois cité comme une barrière naturelle entre le Cantal et la Haute-Loire. Enfin, les cols de la Fageole (entre Saint-Flour et Massiac) et de Fix-Saint-Geneys (entre Brioude et le Puy-en-Velay) et le tunnel du Lioran (entre Murat et Aurillac) ont un véritable impact en termes d’accessibilité. Les cours d’eau sont également un élément structurant du territoire, au vu par exemple du projet de PNR autour du Haut-Allier qui est un des premiers parcs à s’organiser autour d’une rivière.

D’autre part, l’élément caractéristique de ce territoire et qui intervient de manière récurrente dans les entretiens est la présence de l’A75 suivant un axe Nord-Sud. Cet axe gratuit explique en partie le fait que ce territoire se tourne largement vers l’agglomération clermontoise plutôt que vers les préfectures de départements que sont Aurillac et le Puy-en-Velay, dont le relief complique l’accès. L’A75 permet également d’avoir un lien direct avec la Méditerranée. Pour autant la présence de cette autoroute ne semble pas jouer de la même manière pour Saint-Flour et Brioude. Si Saint-Flour a réussi à tirer profit de l’A75 de par sa proximité immédiate, la situation pour Brioude est différente. Les quelques minutes reliant Brioude à la première sortie d’autoroute sont considérées par la plupart des personnes enquêtées comme un net désavantage. Le projet de tronçon entre Brioude et Lempdes-Sur-Alagnon devrait peut-être changer la donne.

Il convient de noter que cet espace répond à des problématiques propres à celui des territoires ruraux avec un enjeu démographique de taille. Ainsi, une grande part de la population, des services et du dynamisme économique se concentrent dans les pôles de Saint-Flour et de Brioude (ainsi qu’à Issoire si l’on étend le périmètre vers le Nord). Cependant, le territoire s’organise autour d’un maillage de petits bourgs (Chaudes-Aigues, Allanche, Murat, Saugues, Langeac…) bien répartis sur le territoire permettant de garder un certain dynamisme sur cet espace.

Ce territoire s’organise donc selon des logiques propres à celles des milieux de moyenne montagne à dominante rurale, dont les principaux enjeux évoqués relèvent bien souvent de la démographie.

Structuration du territoire carte1 Structuration du territoire carte1_légende